En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

Mobilité Erasmus+ à Rome

Par INGRID SUMNER OURY, publié le jeudi 23 janvier 2020 20:26 - Mis à jour le mardi 28 janvier 2020 17:20
Colosseum 5.jpg
Développement durable, lutte contre le vandalisme et utilisation d'une WebRadio à l'institut Galileo Galilei : troisième mobilité du projet Responsible Students, Responsible Citizens

Après un voyage sans embûche, nous avons été accueillies à la gare principale de Rome par les professeures responsables locales et les familles hôtesses.

Nos premières impressions concernant l’école : elle est très spacieuse, avec beaucoup d’élèves, et assez ancienne. Les locaux sont très différents de ceux de notre lycée (il y a d’anciens ateliers et l’un d’entre eux a été converti récemment en salle d’exposition avec 2 avions qui ne servent plus à la formation aéronautique). On a plus l’impression d’être dans un musée que dans une école. Un club de robotique nous a fait une démonstration de robot soccer (https://youtu.be/9_XLfoEteI0) et les élèves du cours de programmation de robotique avaient envie de partager avec nous le fruit de leur travail sur des bras articulés (https://youtu.be/Sfz0_4MTUz8).

 

Le chargement des images est un peu long, mais avec un peu de patience, vous pourrez voir toutes les galeries de photos !

 

 

 

 

Nos premières impressions de la ville : très grande (on a mal aux pieds en fin de journée !!), touristique avec beaucoup de lieux célèbres, de beaux paysages. L’ambiance est bonne et on nous a réservé un bon accueil !

Les premières visites ont été consacrées à des exemples de réhabilitation de monuments ou lieux. Par exemple la Centrale électrique Montemartini est devenue un musée. Nous avons visité l’exposition Machines and Gods, qui nous a permis de comprendre comment fonctionnait cette centrale (active jusqu’au milieu du XXème) tout en découvrant des statues et mosaïques du Musée National de Rome. Etonnant mélange de machines gigantesques et de mosaïques. Les Bains de Dioclétien furent l’occasion aussi de réaliser l’envergure de ces bains, tout en profitant de quelques rayons de soleil. Si les ruines des bains sont difficiles à interpréter pour des non-initiés (de nombreux éléments et matériaux ont été retirés du site pour être ré-employés dans la construction de la Rome baroque), nous avons été touchées par les vitraux et les tableaux immenses de la Basilica Santa Maria degli Angeli.

 

 

 

La soirée entre élèves a été l’occasion de se rendre dans plusieurs lieux emblématiques : Fontana de Trevi ; Piazza di Spagna ; Piazza del Popolo et son obélisque.

Mercredi, nous sommes restés à l’école pour diverses tâches : brainstorming en équipes internationales sur des objectifs des Nations Unies pour le  Développement Durable, préparation d’interviews à enregistrer en studio dans la foulée, présentations des productions sur le vandalisme et sur les 4Rs du développement durable (réduire, recycler, réutiliser, réparer). L’exercice d’enregistrement radio a été délicat pour Aurélie, recrutée pour lire des phrases écrites par d’autres sur un sujet qu’elle n’avait pas traité en brainstorming, qui plus est, en lisant sur un petit écran de téléphone la photo de la page de texte et avec un certain nombre d’auditeurs autour ! Néanmoins, le studio et son équipe de techniciens élèves sont impressionnants pour nous. La présentation orale préparée a été mieux vécue : préparée, réalisée devant un auditoire peu attentif (apparemment ça déstresse !), et plus classique que l’émission de radio !

 

 

 

En ce jeudi, nous avons pu plonger dans la Rome antique, avec la visite guidée en Anglais du Forum (plusieurs forums en réalité) le matin, puis celle du Colosseum l’après-midi. Des sites réputés, faisant partie de l’Histoire de l’Italie mais de toute l’Europe qui nous ont transportées dans le passé : le Colosseum étant mieux conservé, il était plus facile de s’imaginer ce qu’il s’y passait à cette époque. Saviez-vous qu’initialement, le lieu où a été bâti cet amphithéâtre de jeux était le lac des jardins de Néron et que dans les premières années, on pouvait faire arriver de l’eau dans l’arène pour y faire des reconstitutions de batailles navales (comme sur la Piazza Navona) ou des jeux navals ? Puis le sous-sol a été creusé et équipé de couloirs et systèmes d’ascenceurs pour faire monter les animaux et les gladiateurs vers la surface. On voit encore bien cette structure souterraine. Les gradins eux, sont à imaginer !

 

 

Nous avons fini notre journée au lycée par le snack (pizzas et autres mets à grignoter) et la remise des certificats de présence. Les élèves sont partis pour manger de la glace, voir le Vatican avant de rentrer chacun chez soi.

 

 

On pense aux lycéens et collègues restés à Saint Julien en Genevois, à la grisaille et au froid, à la grève et à la grogne contre la mise en oeuvre de la réforme, … et on apprécie encore plus le soleil et la déconnection que nous offre la semaine Erasmus+ !